13 août 2014 - Bankolé Boladji

Une trousse de secours pour chaque motocycliste

Après l’opération respect des couloirs de circulation ( pistes cyclables) , le port obligatoire de casqueles immatriculations, le permis de conduire etl’assurance, le gouvernement Béninois vient d’opter pour une nouvelle mesure de sécurité: Une boîte phamacetique ou trousse de secours pour chaque motocycliste. C‘ est la nouvelle trouvaille du gouvernement Béninois pour chaque motocycliste. En effet, quatre ministres du gouvernement de Boni Yayi, ceux de la santé, de la défense, de la sécurité et des transports viennent de signer un autre arrêté interministériel portant composition de la trousse de secours des véhicules en république du Bénin.

6_14-02-2014_05-53-42

Photo des Motos au Bénin

L’Article 1er précise que « pour assurer la sécurité des usagers de la route, il est institué en République du Bénin, l’utilisation d’une trousse de secours par tout conducteur de véhicule et d’engins à deux ou trois roues ». L’article 2 de l’arrêté, détaille les (12) douze éléments qui doivent constituer la trousse de secours : « du coton hydrophile – des compresses de gaze stérilisées – des bandes de gaze adhésives – des pansements adhésifs ou compressifs absorbants stériles – de l’alcool modifié à 75% ou autre antiseptique liquide pour le nettoyage des plaies – du sérum physiologique – un baume anti inflammatoire – une paire de gants à jeter après chaque utilisation – une paire de ciseaux à bouts ronds – des épingles de sûreté pour la fixation du pansement ou des bandages – des éponges hémostatiques Gelita Spon et des lames de bistouris ».

« Le Centre National de Sécurité Routière, la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de la mise en application stricte de la présente prescription et de son respect scrupuleux», dit l’article 3 cet Arrêté interministériel n° 275/MS/MDN/ MISPC/DC/SGM/CTJ/DNSP/SA a en date de 31 Juillet 2014.

L’objectif des autorités à travers ses nombreuses réformes est sans doute d’œuvrer à réduire au maximum de nombre de victimes des accidents de circulation routière. Mais curieusement la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale auraient déclaré incompétente pour la mise en oeuvre de cet Arrêté. Mais pour le citoyen que je suis, certaines questions me viennent en tête concerant toutes ces mesures de sécurité notamment:

  1.  où le conducteur de sa moteur va-t-il garder/placer cette fameuse trousse-pharmacie?

  2.  ce conducteur a-t-il des notions de secourisme préalables pour les premiers soins objet de l’argumentaire?

  3. N’est-ce pas le prélude à un futur harcèlement des conducteurs de motos pour la souscription obligatoire à une police d’assurance?

Source Photo: La Nation

 

The following two tabs change content below.
Bankolé Boladji
Titulaire d'un master en Agro économie. Je suis très passionné par les TICs. Je blogue sur les questions politiques et aussi les questions relatives l'agriculture et sécurité alimentaire.

Insécurité / Politique Moto / rrêté interministériel n° 275/MS/MDN/ MISPC/DC/SGM/CTJ/DNSP/SA / trousse de secours /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *